19 – Jacques Attali & Pierre-Henry Salfati over de toekomst van het Westen

‘Tout comme on a vu, au début du XXe siècle, des dictatures (fasciste, communiste et nationale-socialiste) apporter des réponses totalitaires aux colères des populations, avant que la social-démocratie ne prenne le relais, on voit apparaître aujourd’hui des réponses totalitaires, écologistes, populistes ou religieuses, à d’autres colères.

La survie de la civilisation occidentale passe alors par sa capacité à répondre à cette grande question: est-il possible de conserver le meilleur de l’Occident et de son fondement judéo-grec, c’est-à-dire le droit à la liberté et à la raison, à la beauté et à la transcendance, à l’ouverture et à l’altruisme, tout en répondant aux enjeux de demain? Peut-on concilier le sens du long terme et les exigences de la liberté? Peut-on donner aux générations futures le droit d’influer sur les décisions d’aujourd’hui?

Oui, c’est possible. Avec une éthique retrouvant les fondements du judaïsme (l’altruisme) et de la pensée grecque (la raison), mettant ainsi en avant leur combinaison en un altruisme rationel, en particulier à l’égard des générations suivantes. – Jacques Attali, Pierre-Henry Salfati, Le destin de l’Occident. Athènes, Jérusalem, 2016, p. 212-213.